Droit à l'intégration sociale ou à une aide sociale équivalente

 

Les CPAS de chaque commune ont pour mission de garantir le droit à l'intégration sociale aux personnes qui ne disposent pas de revenus suffisants et qui remplissent les conditions légales.

Une intégration et une participation maximales à la vie sociale doivent être recherchées. Le CPAS dispose à cet effet de trois instruments :

  1. L'emploi
  2. Le revenu d'intégration
  3. Le projet individualisé d'intégration sociale  

Lorsque l'emploi n'est pas ou pas encore possible, la personne a droit à une aide financière appelée revenu d'intégration.

L'octroi du revenu d'intégration peut être accompagné de la conclusion d'un projet individualisé d'intégration sociale entre la personne concernée et le CPAS.

Les étrangers avec un titre de séjour qui ne sont pas inscrits au registre de population (Statut B et I) ont droit à l'aide financière, appelée Aide Sociale Equivalente au revenu d'intégration (ASE), et aux mesures de mise à l'emploi. (Personne compétente : madame LINAN

Attention : le droit à l'intégration sociale est un droit résiduaire de la sécurité sociale et de la solidarité familiale. Cela signifie que ce n'est que, lorsque la personne n'a droit à aucune autre prestation de la sécurité sociale, que l'aide du CPAS peut être octroyée. C'est l'ultime recours quand TOUTES les autres possibilités ont été envisagées.

Au 01/09/2015, le revenu d'intégration s'élève à 

  • Catégorie cohabitant : 578,27€/mois
  • Catégorie isolé : 867,40€/mois
  • Catégorie avec charge de famille : 1156,53€/mois

Personnes de référence : 

 

Pour toute nouvelle demande, veuillez contacter monsieur NICOLAU Philippe (travailleur social en chef).

 

Actions sur le document