Historique

La naissance de la commune de Welkenraedt est due au démembrement du ban de Baelen qui intervient lors de la conquête républicaine. Agence municipale d'abord, puis commune autonome sous le régime français, c'est dans cette dernière structure que l'entité connaît successivement la tutelle hollandaise après la défaite de Napoléon et l'intégration au royaume de Belgique en 1830.

La petite bourgade rurale de l'époque va s'urbaniser et s'industrialiser considérablement après la naissance du chemin de fer, en 1843, et l'implantation de la gare internationale sur son territoire. Lors de la première guerre mondiale, elle compte plus de 5.000 habitants.

Après le deuxième conflit mondial, une conjonction économique favorable provoque un nouvel essor démographique important.

Le village de Henri-Chapelle est titulaire d'une charte de franchise accordée en 1263 par le duc de Limbourg et érigé en Haute Seigneurie en 1644. Son indépendance gestionnaire perdure jusqu'à la période républicaine. A partir de cette période, Henri-Chapelle partage le sort de Welkenraedt sur les plans administratif et institutionnel.

Durant les deux guerres mondiales, les populations des deux localités connaissent les mêmes épreuves et témoignent d'un ardent patriotisme.

Conscientes de leurs affinités, elles unissent leurs destinées lors de la fusion des communes en 1977.

La nouvelle entité de Welkenraedt compte aujourd'hui plus de 9.000 habitants. Elle totalise une centaine d'associations culturelles, sportives, folkloriques ou de formation permanente. Un centre culturel à vocation régionale et deux centres sportifs constituent des lieux privilégiés pour leurs rencontres et leurs programmations.

Centre administratif, économique et de communications, la commune est aussi le siège d'une importante académie de musique qui complète les trois réseaux d'enseignement fonctionnant fructueusement sur son territoire.

La zone industrielle, génératrice d'emplois, diversifie le caractère urbain du centre commercial de la commune.

Si le tourisme est plus prisé dans certaines régions proches, il importe toutefois de citer l'attrait indéniable du cimetière militaire américain de Henri-Chapelle fréquenté par un nombreux public.

Actions sur le document