Aller au contenu. | Aller à la navigation

Interdiction des sacs plastiques en Wallonie
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités nationales Interdiction des sacs plastiques en Wallonie

Interdiction des sacs plastiques en Wallonie

L'interdiction des sacs de caisse en plastique léger est entrée en vigueur en Wallonie le 1er décembre dernier.

 L’interdiction d’utiliser des sacs de caisse en plastique à usage unique, qu’ils soient gratuits ou payants, est entré en vigueur en Wallonie le 1er décembre 2016.

Pourquoi cette mesure ?


L’impact environnemental de l’usage des sacs en plastique n’est plus à démontrer. Les « mers » de plastique formées par les courants marins témoignent de ce désastre écologique comme la présence des sacs dans les déchets sauvages ramassés en Wallonie.

« Une seconde pour fabriquer un sac plastique. 20 minutes d’utilisation. Des décennies de pollution. Voilà qui résume la raison d’être de cette mesure » du Ministre wallon de l’Environnement.

Quels sacs interdits à partir du 1er décembre 2016 ?

Depuis le 1er décembre 2016, l’usage de sacs de caisse en plastique léger est interdit. Par sac de caisse, on entend celui utilisé pour regrouper et transporter les achats lors du passage à la caisse, qu’il soit gratuit ou payant, quel que soit le type de commerce (alimentaire ou non) et le lieu de vente (petits commerces, supermarchés, marchés…).

L’interdiction vise l’utilisation de sacs en plastique tant par le commerçant lorsqu’il emballe lui-même les achats que par le client.

Par « léger » il faut entendre une épaisseur inférieure à 50 microns, quels que soient le type de plastique et les caractéristiques (incinérable, biodégradable, compostable, …).

Le papier plastifié utilisé pour l’emballage de morceaux de viande, du poisson ou du fromage ne constitue pas un sac en plastique et reste autorisé.


Les autres sacs ?

Les sacs autres que ceux de caisse seront également visés par une interdiction. Cela vise par exemple les sacs utilisés pour emballer les fruits et légumes ou les denrées humides au point de vente, qu’ils soient gratuits ou payants. Les modalités d’entrée en vigueur et les alternatives seront fixées à l’issue de la consultation en cours avec le secteur du commerce.

Les alternatives ?

Lorsqu’un conditionnement est nécessaire, les sacs en tissu ou en papier, les cartons, le traditionnel panier ou cabas, les bacs et paniers en plastique réutilisables conçus pour et destinés à être utilisés de nombreuses fois, le sac à dos, … sont autant d’alternatives aux sacs de caisse à usage unique.

Limiter la consommation de sacs en plastique, et par là-même la production de déchets plastiques et la présence de déchets plastiques dans les déchets sauvages sont les objectifs de cette mesure.

Actions sur le document