Vous êtes ici : Accueil Actualités nationales Chantiers Damien

Chantiers Damien

Participer à la construction ou à la rénovation d'un dispensaire, d'un centre de santé, de logements pour patients lépreux au Bangladesh, en Inde, au Congo, au Burundi ou au Nigeria. Ce travail ne demande pas de compétence en maçonnerie.

REJOIGNEZ-NOUS POUR BÂTIR UN MONDE MEILLEUR

Envie de sortir du ronron quotidien, de prendre des vacances différentes ? Rejoignez-nous pour un mois !

Si vous partez avec les Chantiers Damien, au Bangladesh, en Inde, au Congo, au Burundi ou au Nigeria,
- vous apportez un peu de mieux-être à des personnes atteintes de la lèpre ou de la tuberculose, des maladies liées à la pauvreté ;
- vous donnez un peu de votre temps et de votre énergie et vous impliquez dans un projet d'équipe bien concret ;
- vous découvrez une région, un pays, sa culture, et surtout ceux qui y vivent ;
- vous revenez transformé, avec un autre regard sur la vie.


Le chantier ? Participer à la construction ou à la rénovation sur place d'un dispensaire, d'un centre de santé, de logements pour patients lépreux. Ce travail ne demande pas de compétence en maçonnerie.

Intéressé(e) ?
Les Chantiers Damien vous donnent l'occasion de concrétiser ce projet.
En pratique, le séjour sur place dure quatre semaines (parfois trois), dont l'essentiel est consacré au travail de chantier, en collaboration avec des ouvriers locaux, et aussi à la découverte du pays. Les départs s'étalent en juillet et en août.

Pour vous faire une idée dès maintenant, visitez le site d'Action Damien : www.actiondamien.be ou jetez un coup d’œil à la page Chantiers Damien sur Facebook.

 

Pour en savoir plus, rejoignez-nous à la réunion d'informations, prévue le samedi 28 novembre 2015 à Louvain-la-Neuve.

Inscrivez-vous à cette réunion en contactant une des personnes suivantes :

Roseline Van Dyck, 0479 31 28 48, roselinevd55@gmail.com
Anny Priest, 02 245 79 08 ou 0473 57 06 26, priestanny@yahoo.fr

Les personnes qui ne pourraient pas participer à cette réunion pourront encore « prendre le train en marche »… à condition de prendre contact avant la mi-février 2016.

Actions sur le document